Nom de la loi

Rogatio de imperio Q. Fabio Maximo dictatori abrogando [SPVRIA]

Date

217 av. J.-C.

Thèmes

Sources

Liv., 22, 25, 10
quas ob res, si antiquus animus plebei Romanae esset, audaciter se laturum fuisse de abrogando Q. Fabi imperio ; nunc modicam rogationem promulgaturum de aequando magistri equitum et dictatoris iure

Bibliographie

  • ROTONDI, LPR, 251

Commentaire

La notice de Rotondi (sans même un point d’interrogation) est totalement injustifiée : l’historien fait seulement dire au tr. pl. M. Metilius que, si la plèbe romaine avait eu sa fermeté d’antan (un topos bien connu dans la bouche des populares), il n’aurait pas hésité à proposer l’abrogation de l’imperium du dictateur. En tout cas, la seule proposition soumise à la plèbe par le tribun fut de donner au maître de la cavalerie, M. Minucius Rufus, un imperium égal à celui du dictateur (notice n° 553). Il est vain de s’interroger sur l’historicité du discours prêté par Liv. au tribun, et à plus forte raison d’en tirer la moindre conclusion sur le droit qu’il aurait eu de proposer un pl. sc. d’abrogation.

Comment citer cette notice

Jean-Louis Ferrary. " Rogatio de imperio Q. Fabio Maximo dictatori abrogando [SPVRIA]", dans Lepor. Leges Populi Romani, sous la dir. de Jean-Louis Ferrary et de Philippe Moreau. [En ligne]. Paris:IRHT-TELMA, 2007. URL : http://www.cn-telma.fr/lepor/notice268/. Date de mise à jour :23/11/23 .